Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Shirley Horn - May the music never end.

Verve / Universal - Jazz.

Shirley Horn

  1. Forget me
  2. If you go away
  3. Yesterday
  4. Take love easy
  5. Never let me go
  6. Watch what happens
  7. I'll wind
  8. Maybe september
  9. Everything must change
  10. This is all I ask
  11. May the music never end

Shirley Horn vend moins de disques que Diana Krall ou Norah Jones. Et pourtant !

Celle qui fut parrainée dans les années soixante par Miles Davis dut attendre les années quatre-vingt dix pour connaître la consécration internationale. La finesse de son chant peut rappeler le souffle de la trompette de Miles ou celui de Chet Baker, elle sait aussi se faire grave (écoutez Everything must change), se gorger de notes bleues (Forget me) et jouer avec les changements de rythme. Elle maîtrise à merveille l'utilisation des silences pour mieux utiliser la mélodie, chargeant celle-ci d'une émotion rare.

Comme à son habitude, elle est accompagnée d'un trio, piano-basse-batterie, qui porte habilement la voix de Shirley Horn. La chanteuse hors-pair nous sert cette fois-ci quelques standards peu joués signés Michel Legrand, Duke Ellington ou Gordon Jenkins. A la première écoute, on reconnaîtra des mélodies populaires comme Yesterday de Lennon et Mc Cartney et If you go away qui n'est autre que la version anglaise de Ne me quitte pas de Jacques Brel, version qui fut rendue célèbre par une autre grande chanteuse, Nina Simone.

Les écoutes suivantes nous feront pénétrer plus intensément dans l'univers inimitable de Shirley Horn. On notera la présence du trompettiste Roy Hargrove et celle du pianiste Ahmad Jamal, venus prêter leur concours, chacun sur deux titres.

A écouter d'urgence pour "que la musique ne cesse jamais" et qu'elle demeure du grand art.

 


Copyright 2003 ZICLINE