Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Stacey Kent - The boy next door.

Candid Rec / Harmonia Mundi - Jazz.

Stacey Kent

  1. The best is yet to come
  2. The boy next door
  3. The trolley song
  4. Que reste-t-il de nos amours ?
  5. Say it isn't so
  6. Too darn hot
  7. Makin whoopee
  8. What the world needs now is love
  9. You've got a friend
  10. I got it bad
  11. Ooh shoo be doo bee
  12. ...

La douce voix de cette chanteuse de jazz séduit de plus en plus de monde, sans doute par son élégance et la simplicité de son phrasé qui n'a pas besoin de se faire épauler par une cohorte de musiciens pour briller de 1000 feux. Pour ce nouvel album enregistré en 4 jours en février dernier, Stacey a décidé de rendre hommage à tous (ou presque) les hommes qui ont compté dans sa culture musicale.

Elle donne le ton dès la première piste en reprenant le classique de Tony Bennett : The best is yet to come, auquel elle apporte une nouvelle fraîcheur, tout comme pour la suite qui est largement aussi agréable avec une adaptation digne de l'ambiance d'un piano bar du Boy next door, en référence à une autre de ses idoles : Frank Sinatra.

Mais la dame n'a pas que des mentors issus du jazz, elle rend aussi hommage à des personnalités comme James Taylor dont elle immortalise (et de quelle manière ! !) You've got a friend de sa voix suave et pleine de respect pour ce grand songwriter américain qui berça les meilleures années de son adolescence. Sans doute l'un des grands moments de ce sixième et superbe disque chez Candid Records avec son clin d'œil au répertoire de Burt Bacharach et What the world needs now is love où le pianiste David Newton fait des merveilles sur son clavier. Elle n'oublie pas non plus Paul Simon en lui offrant le bouquet final de ce disque avec Bookens. Elle se replonge aussi dans le swing de Dizzy Gillespie à qui elle empreinte le célèbre : Ooh shoo be doo bee.

Pour ces 16 nouvelles chansons, Stacey Kent est accompagnée par Jim Tomlinson au saxophone (son mari), Colin Oxley à la guitare, David Newton au piano, Dave Chamberlain à la basse, Matt Home à la batterie ainsi que par Curtis Schwartz aux chœurs et l'on ressent à l'écoute l'émotion et la symbiose parfaite des 7 personnes dans l'interprétation de ces compositions.

Le tirage français comprend en bonus deux titres chantés dans la langue de Molière, que Stacey maîtrise parfaitement avec ce léger accent qui lui donne beaucoup de charme, elle pose sa voix sur le standard de Charles Trenet : Que reste-t-il de nos amours ? puis sur la ballade romantique de Michel Legrand : Que feras tu de ta vie ? Deux grands moments d'amour intense qui combleront tous les fans francophones de cette chanteuse dont la côte ne cesse de grimper à chaque nouveau disque.

Stacey Kent parvient à réunir plusieurs personnalités différentes sur un seul opus, elle fait un tour d'horizon de plus de 60 ans de musique au sens large en s'offrant un répertoire de qualité où son charme vocal opère d'un bout à l'autre. The boy next door est un CD que l'on peut écouter tout au long de la journée avec le même plaisir, frissons garantis.

 


Copyright 2003 ZICLINE