Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

 

Marvin Gaye - What's going on (luxe limited edition).

Motown / Universal - Soul.

Marvin Gaye

  1. What' s going on (original Detroit mix)
  2. What' s happening brother (original Detroit mix)
  3. Flyin' high (in the friendly sky) (original Detroit mix)
  4. Save the children (original Detroit mix)
  5. God is love (original Detroit mix)
  6. Mercy mercy me (the ecology) (original Detroit mix)
  7. Right on (original Detroit mix)
  8. Wholy holy (original Detroit mix)
  9. Inner city blues (make me wanna holler) (original Detroit mix)
  10. What' s going on (the foundation)
  11. ...

What's going on est un des albums fondateurs de la musique soul (y figurent aussi le Talking book de Stevie Wonder, le Black Moses d'Isaac Hayes ainsi que quelques rares autres)

Comme chroniqué lors de la présentation des rééditions des disques Stax, jusqu'au début des 70's, les chanteurs noirs, fraîchement devenus électeurs, ne faisaient que de la musique pour blancs s'ils voulaient avoir des chances d'être connus et vendus dans des proportions convenables. Celui qui avait tout compris depuis longtemps était Berry Gordy qui créa Tamla Motown au début des années 60 basé sur le schéma décrit plus haut mais avec un plus : de la costumière à la chorégraphe en passant par les compositeurs et les musiciens tout devait être estampillé Tamla.

Marvin qui faisait partie de l'écurie depuis ses débuts acquis ses lettres de noblesse au cours des années 60 avec des tubes comme Can I get a witness ? ou I heard it through the grapevine.

A l'aube des 70's, après maints problèmes personnels (décès de sa compagne Tami Terrell d'une tumeur au cerveau…), il décida de changer complètement de style musical. Berry Gordy, pas franchement enthousiaste, lui laissa la bride sur le coup et manqua d'avaler son acte de naissance lorsqu'il entendit pour la 1ère fois les maquettes de What's going on ?. Fini les complaintes d'amoureux éconduits, il parle de choses sérieuses en particulier pour la minorité afro-américaine. Rien n'est laissé dans l'ombre, l'éducation, les enfants … la guerre. Devant l'accueil plutôt glacial du boss et sa réticence à sortir le disque, Marvin le menaça de partir. Berry céda, bien lui en prit car quelques mois plus tard sortit ce véritable bijou.

L'écrin qui nous est proposé aujourd'hui pour commémorer les 30 ans de sa sortie est splendide. Il se présente sous la forme d'un double CD. Sur le premier figure le mixe de l'album réalisé à Detroit ainsi que le mixe final réalisé à Los Angeles (le tout redigitalisé évidemment).

Sur le second CD, c'est un concert donné à Washington quelques semaines après la sortie de l'album qui nous est offert. La tension et la nervosité y sont palpables : les musiciens ne sachant pas par quoi le " maestro " va commencer. C'est en fait un medley sixties qui ouvre le concert et qui ravit l'assistance. S'ensuit la totalité de l'album avec une inversion car il commence par la face B.

Mais in fine, ne boudons pas notre plaisir : le concert est fantastique, les musiciens fabuleux et l'audience (qui devait être moins " blanche " que quelques années auparavant) participent pleinement à cet événement.
Indispensable.

 


Retour au Sommaire - Menu
Copyright 2001 ZICLINE Contactez-Nous