Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

 

Papa Roach - Lovehatetragedy.

Polydor / Universal - Metal.

Papa Roach

  1. M-80
  2. Life is a bullet
  3. Time and time again
  4. Walking thru barbed wire
  5. Decompression period
  6. Born with nothing, die with everything
  7. She loves me not
  8. Singular indestructible droid
  9. Black clouds
  10. Code of energy
  11. Lovehatetragedy

En 2000, Papa Roach nous avait gratifié d'un superbe Infest, prenant le public métal presque par surprise. Ce n'était que justice lorsqu'on sait que le groupe de Vacaville traîne ses guêtres dans la scène depuis aussi longtemps. En effet, Papa Roach peut être considéré comme l'un des groupes majeurs de la naissance de la scène néo métal, au même titre que Deftones ou Korn.

Le succès tant mérité de Infest les a propulsé sur le devant d'une scène saturée par des groupes moyens, voir médiocres, ce qui leur a valu par exemple une "presque tête d'affiche" en première partie de Tool lors de leur show parisien. Mais Papa Roach réussira-t-il à perpétuer la flamme néo qu'il entretenait jusqu'à présent avec tant de conviction et d'efficacité sur son nouvel opus, Lovehatetragedy ?

Force est de constater que le label Dreamworks s'est attaché à soigner son poulain néo comme il se devait : sortie mondiale, promo énorme, single propulsé sur toutes les radios avant la sortie de l'album... Mais surtout, la production a été confiée à Brendan O'Brien, nouveau gourou de la scène (Pearl Jam dans les 90's, puis Korn, Rage Against the Machine...). Et cela se sent : le son, s'il est peut-être moins personnel que sur Infest, est cette fois à la hauteur de tous les standards du métal avec: guitares biens grasses, batterie très présente...

Du coté des compositions pas d'inquiétude, on retrouve la patte qui fait le charme de Papa Roach. La plupart des morceaux sont encore empreints d'un esprit à la limite du skate-punk (souvenez vous de la BO de Tony Hawk 2...), qui se ressent dès l'intro du premier titre : M-80. Mais Papa Roach a su y apporter la touche mélodique qui colle parfaitement aux ambiances du groupe : énergique et mélancolique. Les morceaux sont légèrement plus complexes qu'auparavant, notamment au niveau des guitares, et les textes sont toujours aussi personnels.

Reste maintenant à replacer ce disque dans son contexte. Evidement, il s'agit d'un énième disque de néo métal, qui ne marquera certainement pas l'histoire de la musique par son coté novateur. Cependant, il place à nouveau Papa Roach parmi les leaders du mouvement, à coté des System Of A Down, Korn et compères. Ce disque insuffle inévitablement une énergie incroyable à l'amateur de néo averti. En bref, un disque de très bonne qualité, qui ne révolutionne pas grand chose au fond, mais à prendre pour ce qu'il est : une machine à jump imparable et authentique !

En savoir plus sur Papa Roach.

 


Retour au Sommaire - Menu
Copyright 2002 ZICLINE Contactez-Nous