Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Zenzile - Totem.

Small Axe / Tripsichord - Dub.

Zenzile

  1. Pandora's box
  2. Smell the roses
  3. Morning daylight
  4. Open
  5. Anti bass neighbourhood
  6. Change
  7. Close
  8. Axis of evil
  9. Western addict
  10. She landed here
  11. Lacrima

Le totem est cet animal, cette plante ou encore cet objet considéré comme l'ancêtre et qui protège tout un clan. Sans pour autant considérer les membres de Zenzile comme des ancêtres, ils ont en effet cette reconnaissance et ce respect des ainés notamment au sein de la scène dub française.

Alors, pourquoi ne pas se prosterner mais tout au moins célébrer ce troisième effort du quintet angevin car celui ci, selon la formule consacrée, semble être l'album de la maturité voire de la consécration.

En évitant les clichés, on peut tout simplement dire que le combo dub a réussi le coup de maître, un album intitulé Totem qui a su retrouver les éléments expérimentaux, le pur dub instrumental et les atmosphères délicieuses de Sachem In Salem leur sublime premier opus tout en gardant les éléments vocaux de Sound Patrol et en intégrant un peu plus d'électro, un soupçon de sons saturés, un côté ambiant, un folk anodin et une dose judicieuse de silence.

En effet, le silence est une des pièces maitresses de l'échiquier Totem. Zenzile l'intègre parfaitement à ses morceaux, joue des profondeurs, des absences, des atmosphères avec excellence. Exemple parfait sur ce Western addict où l'orgue semble venir du néant, appelé par le skank tranchant de la guitare qui fait place ensuite à la basse ronde et chaleureuse et à ce sax limpide. Chaque morceau est une pure merveille.

L'album composé de onze titres intègre sept dub instrumentaux ( Pandora's box, Morning daylight, Open, Anti bass neighbourhood, Close, Western addict et Lacrima) plus 4 morceaux chantés où interviennent les désormais inévitables Jamika (la dub poetesse américaine) et Sir Jean (le chanteur de Meï Teï Shô).

Laissez vous enflammer par le titre Axis of evil où intervient Jean qui est un "noisy dub" fou saturé à l'énergie punk puis retouvez la sérénité imposée par Jamika sur l'étonnant She landed here très folk, délicieusement envoûtant.

La recette pour réaliser cet album a été : le temps, cet élément qui semble ne plus exister ou qui parait en tous cas si flou lorsqu'on écoute un album de Zenzile. Ils ont pris le temps qu'il fallait pour composer , contrairement à Sound Patrol. L'écoute de leurs anciennes bandes dub les a rafraichit et a permis sans doute cette alchimie qui fait de ce Totem un album majeur, un virage peut être vers une reconnaissance commerciale (celle du public est déjà là) de ce courant musical si excitant.

Ces nouvelles compos n'attendent en tous cas maintenant plus qu'à être rodées sur scène pour des concerts, l'exercice de prédilection de Zenzile, qui s'annoncent mémorables. Immanquable !

En savoir plus sur Zenzile.

 


Retour au Sommaire - Menu
Copyright 2002 ZICLINE Contactez-Nous