Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Ezekiel - Barbary.

Jarring Effects / Pias - Dub Electro.

Ezekiel

  1. Kika
  2. Versus
  3. Another
  4. 3 rue Monplaisir
  5. Phantom land
  6. Tôt ou tard
  7. ObSsD
  8. Barb4ry
  9. Thought
  10. Sûrement
  11. Akik

La première chose qui nous vient à l'idée à la première écoute de ce Barbary (toujours chez nos amis de Jarring Effects) est qu'on a à faire à un disque exceptionnel et qu'il est du genre qu'on va pouvoir écouter 100 fois en y découvrant à chaque écoute de nouveaux éléments surprenants ...

Ce n'est qu'à moitié étonnant quand on revient un peu sur le parcours d'Ezekiel, ces tourangeaux n'ont rien de classique et excellent dans le perfectionnement... En effet le groupe débute en 1994 avec une formation comprenant une chanteuse et proposant une fusion "hardcore ska funk". Le tout les emmena sur pas mal de scènes de France mais ils se séparèrent (et on en est bien content vu le résultat actuel) en 97 pour divergences artistiques : départ de la chanteuse et d'un guitariste.

Dès lors, l'expérimentation fut de rigueur, introduction des machines et Ezekiel renaît... Après un maxi et un premier album parfait : Handle with care, nous retrouvons le trio pour ce second opus, une véritable oeuvre d'art ! Le graphisme de la pochette est lui aussi à son apogée, la pureté et l'étrangeté du blanc qui tranche avec la dureté de ce titre Barbary , le décors est planté.

Pas d'étiquette scotchable pour ce groupe que l'on caractérise souvent de "dub électro-ethnique", on est bien au dessus de tout ceci. Onze titres sublimes, émouvants qui forme un tout, un concept comme a pu l'être la B.O. par Björk de Dancer in the dark.

Les ingrédients sonores sont ces basses lourdes et sinueuses, ces samples étranges, des voix inquiétantes ou célestes mais ce sont surtout les émotions qui forment le son : la mélancolie, la violence, la rage ou la joie. Il suffit d'écouter les deux premiers titres pour se rendre compte du bijou : un premier titre avec des nappes de cordes envoutantes magnifiques et un second corsé, racé avec ce phrasé rageur d'Angelo Moore (Fishbone) servi par des mélodies à la limite du déraillement !

Le reste, découvrez le vous même, les mots gâchent le plaisir sonore...

En savoir plus sur Ezekiel.

 


Copyright 2003 ZICLINE