Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Nolderise - Audioplayers.

Tôt ou Tard / Warner - Electro.

Nolderise

  1. Avionic
  2. Brains (avec Zoé)
  3. Videomonster (avec Kumi Okamoto)
  4. Du bist ein fisch
  5. Speak to me (avec Suzanne Thoma)
  6. France Europa
  7. Oscar
  8. Glory pacific
  9. Silverise (avec Suzanne Thoma)
  10. Generique
  11. Biograd
  12. Rosco

Alors que Tôt ou Tard nous avait habitué à un soutien de la chanson française avec des artistes comme les Têtes Raides, Vincent Delerm, Thomas Fersen, Lisa Barel, Franck Monnet… le label parisien crée l'événement en signant le groupe d'électro des Yvelines : Nolderise. N'oublions pas que l'arrivée l'an dernier du duo Segal/Attef avec Bumcello avait été une première ouverture vers une musique plus basée sur les mélodies que sur les paroles.

Nolderise a commencé à se faire connaître à la fin des années 90 dans la région parisienne en publiant des maxis et en se rôdant sur scène. Petit à petit les 4 garçons : Hervé Bécart (batterie), Jildaz Le Bras (basse, vocaux), Nicolas Raufast (guitare) et Sébastien Wyseur (claviers) ont trouvé le juste milieu entre leurs diverses influences allant de la new wave des 80's, la house des 90's et à l'électro joué par des groupes comme Kraftwerk, New Order, Human League, Cure…

L'atout majeur de Nolderise vient du fait que les garçons sont tous de vrais musiciens qui ne se contentent pas de jouer avec des boucles mais savent se servir de leurs instruments respectifs, le guitariste balance des cocottes funky (Glory pacific) alors que les claviers de Sébastien savent colorer les morceaux de sonorités différentes les unes des autres.

Si Nolderise est catalogué un peu rapidement derrière l'appellation fourre tout électro, à l'écoute de cet Audioplayers on s'aperçoit rapidement que les rythmes dansants cachent des sonorités allant de la house funky à une pop rock, parfois bien cinglante comme en atteste le premier single Videomonster (chanté par Kumi Okamoto, membre du groupe Crazy Curl) ou inversement plutôt ambiante : Speak to me, avec la participation de la voix féminine de Suzanne Thoma qui revient plus loin poser sa voix sur Silverise (sans aucun doute une chanson qui va rythmer tous les dancefloors de France). N'oublions pas non plus Zoé dont la voix sur Brains pourrait faire penser à un come back de Robert Smith.

Les autres titres, plus instrumentaux, poursuivent ce brassage d'électro, funk, house, pop, rock et la réconciliation des machines et des musiciens avec beaucoup de chaleur dans les différentes compositions dont la vocation première est de faire danser tout le monde, en évitant de s'enfermer dans le carcan de l'underground au succès limité à certains lieux.

Nolderise apporte une bonne bouffée de fraîcheur à la musique électronique francophone avec cet album 100% efficace.

En savoir plus sur Nolderise.

 


Copyright 2003 ZICLINE