Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Jacqui Dankworth - As the sun shines down on me.

Candid / Harmonia Mundi - Jazz.

Jacqui Dankworth

  1. Blue moon
  2. Don't let me be lonely tonight
  3. As the sun shines down on me
  4. Man from Mars
  5. Miracle
  6. My ship
  7. In a sentimental mood
  8. September in the rain
  9. Teach me tonight
  10. Lucky charm
  11. Knocks me off my feet
  12. ...

Jacqui Dankworth est à ce jour pratiquement inconnue en France. Sans pour autant profiter de passe-droits inutiles et à effet de boomerang, il est toutefois peut-être bon de rappeler qu'elle est depuis son plus jeune âge baignée (et influencée ?) dans un univers artistique non négligeable.

En effet son père n'est autre que le saxophoniste, chef d'orchestre et compositeur Johnny Dankworth qui connu un succès certain dans les années cinquante et soixante. Quant à sa mère, il s'agit de la vocaliste Cleo Laine qui, entre autre, chanta aux cotés de Ray Charles dans Porgy and Bess en 1976.

Avant d'opter pour le chant, Jacqui Dankworth fut d'abord comédienne. Puis elle commença à faire apprécier sa voix au sein du quintette de son frère, le bassiste Alec Dankworth, avant d'interpréter des compositions de Gershwin avec le grand orchestre de la BBC. Son parcours l'a aussi amené à se produire avec d'autres formations dans des contextes divers et variés.

As the sun shines down on me propose un répertoire éclectique accueillant des chansons issues de la pop, du folk et du jazz classique. Et à ce titre celle que l'on considère comme étant la voix du jazz anglais d'aujourd'hui peut facilement jouer de comparaison avec Norah Jones.

Entourée d'une poignée de musiciens (dont son frère) privilégiant une texture sonore sobre, douce et à peine électrifiée, Jacqui Dankworth nous fait part de ses multiples influences et coups de coeur en revisitant James Taylor (Don't let me be lonely tonight), Joni Mitchell (Man from Mars), Duke Ellington (In a sentimental mood), Stevie Wonder (Knocks me off my feet), Bob Dylan (I threw it all away), Michel Legrand (You must believe in spring) ... Deux compositions personnelles (As the sun shines down on me et Miracle) et quelques autres "classiques" viennent compléter cet alléchant tour de chant.

En choisissant un créneau très ouvert où les classifications arbitraires et autres genres formatés sont à contre courant d'une industrie phonographique qui les revendique, Jacqui Dankworth devrait comme quelques unes de ses consoeurs séduire de nombreux fans. D'autant plus qu'elle signe ici un album sur le label européen Candid qui a permis au monde de découvrir Stacey Kent ou Jamie Cullum ...

Pour conclure, As the sun shines down on me sera suivi d'un autre album intitulé Time takes it time tout juste réalisé ce printemps-ci. Mais ceci est une autre histoire qu'il vous sera peut-être possible de découvrir d'ici quelques temps sur votre site favori.

 


Copyright 2004 ZICLINE