Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

Nelson Veras - Nelson Veras.

Label Bleu / Harmonia Mundi - Jazz.

Nelson Veras

  1. Rascunho
  2. Amparo
  3. Lilia
  4. How deep is the ocean
  5. Hiato
  6. Prism
  7. Every tear from every eye
  8. Saidas e bandeiras
  9. Francisca
  10. Intro francisca
  11. Francisca
  12. ...

Surnommé " le petit prince de la guitare ", Nelson Veras est un jeune guitariste brésilien, originaire de Salvador de Bahia où il est né en 1977. Depuis 1992, il vit en France et cumule les rencontres en tous genres...

Il fut découvert dans le film Just a dream de Frank Cassenti aux cotés de Pat Matheny lors du Festival de Marciac en 1992 avant de retenir l'attention d'Aldo Romano avec qui il enregistra alors qu'il n'avait que dix-neuf ans.
Puis sa réputation fit alors rapidement le tour de la capitale. Sa dextérité impressionna de nombreux musiciens et lui valut ainsi d'innombrables sollicitations. Parmis celles-ci notons ses collaborations avec Michel Petrucciani, Gary Peacock, Lee Konitz, Jean-Louis Matinier, Main Road …

Pour son premier album Nelson Veras a choisi de l'enregistrer à Amiens durant les premiers jours de janvier dernier. Il s'est entouré d'une équipe de trois musiciens dans laquelle ne figure pas de bassiste. Un choix curieux mais judicieux à l'écoute des quinze pièces présentées. A ses cotés on découvre donc (et seulement !) la présence de Magic Malik Mezzandri (flûte et voix), Stéphane Galland (batterie) et Harmen Fraanje (orgue et Fender Rhodes).

La musique enregistrée nécessita une préparation quelque peu atypique puisque après être arrivés en studio, Nelson Veras et ses compagnons jouèrent pendant deux jours sans faire tourner les bandes. Durant ces quarante-huit heures la musique jouée fut dense, parfois thrash … jusqu'à petit à petit rendre les idées de chacun plus claires. Puis le stress et la tension décrurent pour se diluer dans une musique finalement extrêmement douce et sensuelle.

Sous l'oreille vigilante d'un cinquième complice qui n'est autre que Daniel Yvinek, la douceur mélodique de Nelson Veras, la voix et la flûte de Magic Malik, les tempos et les silences de Stéphane Galland ainsi que les suggestion grisantes des claviers de Harmen Fraanje donnent alors naissance à une musique légère, langoureuse et captivante. Car soudés par une connivence sans faille, les quatre rêveurs laissent échapper à chaque instant une subtile folie douce qui rend justement leur musique inclassable mais pure et d'une beauté bouleversante.

En savoir plus sur Nelson Veras.

 


Copyright 2004 ZICLINE