Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

 

Big Bill Morganfield - Ramblin' mind.

Dixiefrog / Night and Day - Blues.

Big Bill Morganfield

  1. Mellow chick swing
  2. Strong man holler
  3. Roll with me
  4. What's the matter
  5. People sure act funny
  6. Ramblin' mind
  7. Trace of you
  8. Dirty dealin' mama
  9. Foolish love
  10. My doggy's got the blues
  11. Troubles

Fils du grand McKinleyn Morganfield (plus connu sous le nom de Muddy Waters) Big Bill a pris son temps avant de faire de la musique. Elevé par sa grand-mère (imaginez son père toujours par monts et par vaux), il mettra du temps à sauter le pas. Il achètera sa 1ère guitare après le décès de son père en 1983 (il est né en 1956 !)

Big Bill apprendra seul à jouer tout en obtenant une licence d'anglais lui permettant d'avoir un salaire tout en jouant. Muddy n'avait pas semé de la mauvaise graine, très vite, il impressionne le milieu par son jeu qui a peu de choses à voir avec celui de son père.

Son 1er album Rising Son fit l'effet d'une bombe, d'anciens musiciens de son père le rejoignirent et la production étant l'oeuvre de Bob Margolin (ex-guitariste de Muddy Waters).
Pour Ramblin' mind, produit par Dick Shuman sous le haut patronage du légendaire Taj Mahal , il joue 10 titres originaux ainsi que 2 titres composés par Taj Mahal (dont un l'avait été fait pour son père) avec le grand Billy Branch à l'harmonica. Le résultat est détonnant.

L'album, dès le morceau d'ouverture Mellow chick swing, vous plonge tout de suite dans le bain, un piano omniprésent, la voix de baryton de Big Bill, sa guitare foudroyante ainsi qu'une section rythmique diabolique vous font instinctivement claquer des doigts ou taper du pied.

En somme, Ramblin' mind est la concrétisation de tout ce que l'on pouvait espérer d'un futur très grand qui a toutefois choisi de ne pas porter les chaussons de son illustre géniteur.
Du grand Art.

 


Retour au Sommaire - Menu
Copyright 2001 ZICLINE Contactez-Nous