Zicline

Sommaire


Sommaire des Semaines
Concerts

Jeux

 

 

Dream Theater - Six degrees of inner turbulence.

Elektra / Warner - Metal mélodique.

Dream Theater

  1. The glass prison
  2. Blind faith
  3. Misunderstood
  4. The great debate
  5. Sidappear
  6. Six degrees of inner turbulence
  7. Overture
  8. About to crash
  9. War inside my head
  10. ...

On attendait au tournant Dream Theater avec ce nouvel album qui avait la lourde tache de succéder à Métropolis pt 2, véritable album culte pour tout amateur de Metal progressif qui se respecte.

6 Degrees … se présente sous la forme d’un double album, comprenant 5 titres sur le premier (une dizaine de minutes en moyenne pour chacun des morceaux) et un morceau de 40 mn sur la deuxième galette décomposée en 8 passages. A l’annonce de ce programme, on en salive d’avance !

Le premier CD à peine avalé par la platine, on comprend d’emblée que Dream Theater n’est toujours pas décidé à abandonner la suprématie dans la catégorie. Glass Prison met les choses au clair : mélodies poignantes, riffs sanglants, et batterie limite inhumaine (ce Portnoy !), on est propulsé à 200 kms à l’heure dans l’univers froid et sombre du progressif, comme si Awake avait décidé de provoquer Liquid Tension en combat singulier…

Les morceaux suivants s’enchaînent avec délectation, et on remarquera de nombreux délires expérimentaux qui en étonneront plus d’un (influences Radiohead, Tool ou même Pantera, utilisation inédite de la stéréo, " scratchs " de guitare facon RATM etc...). A noter l’excellent The Great Debate sorte de Voices remis au goût du jour, particulièrement prenant.

Après l’habituelle claque, il est temps de déguster le deuxième CD très prometteur (on se souvient de A Change of Season , pièce maîtresse de 23 mn qui a marqué le petit monde du progressif). Premier constat, l’intro est, c’est surprenant, navrante : une sorte d’ersatz de fanfare à la Mickey Parade, incompréhensible ! Les choses s’arrangent avec la suite et on est vite rassuré sur le potentiel de ce groupe à nous épater encore et encore, comme si la créativité n’avait pas de limite.

On pourrait comparer ce long morceau à une synthèse de l’univers de Dream Theater, partagé entre parties instrumentales complexes, passages calmes et superbes mélodies.
Un nouvel album, deux nouvelles claques !

En savoir plus sur Dream Theater.

 


Retour au Sommaire - Menu
Copyright 2002 ZICLINE Contactez-Nous